Bien mieux qu’une opposition …

samedi 12 octobre 2019
par  Le réveil des Baous

JPEG - 70.6 koIl y aurait beaucoup à dire sur cet étrange modèle démocratique qui donne la possibilité à la majorité municipale d’imposer, sans concertation ni informations préalables, ses propres choix !

Face à une attitude conditionnée par une peur permanente du débat, nous avons travaillé, au-delà de nos différences, avec conviction, et avec la volonté de vous servir et d’être utiles.

Six années de travail passionnantes, denses et parfois très difficiles vont s’achever : la tentation du bilan est là, présente, à mesure que s’approche le terme du mandat qui nous a été confié par les Saint-Jeannois.

Défenseurs de vos intérêts

Entre leurres et projets opaques mal ficelés, nous avons rencontré d’énormes difficultés pour distinguer le vrai du faux.

Après un avis d’appel public à la concurrence lancé en février 2015, le gymnase à vocation polyvalente a été abandonné faute de plan de financement solide (coût 200 000 €).

Que dire des acquisitions foncières agricoles au niveau du socle du village, dont l’inaccessibilité empêche l’installation d’un jeune agriculteur et de percevoir les subventions !

Pire, des projets sont lancés sans même avoir terminé les études préalables !

La majorité aurait dû tenir compte de nos mises en garde régulières.

Inlassablement à votre écoute

Le credo de la majorité est de construire à tout-va et l’obsession d’un éco-dortoir aux Coteaux du Var en est le dangereux symbole, alors même que les équipements structurants indispensables pour Saint-Jeannet (salle polyvalente, parking, navette, gymnase, extension de l’école Les Prés, etc.) ne sont même pas programmés.

Comment justifier la terrible hausse de la fiscalité ?

JPEG - 16.1 koLanceurs d’alerte

Face à la surdité opposée à nos nombreuses alertes, notamment en matière financière, nous avons dû faire preuve de créativité et de réactivité : plusieurs délibérations ont été retirées le jour même du conseil municipal et plusieurs d’entre elles ont été retoquées par le Préfet que nous avions saisi.

Notre vigilance explique sans aucun doute la bonne gestion administrative que revendique aujourd’hui la majorité !

Déterminés et présents en 2020 face au danger

D’autres menaces planent, habilement masquées par quelques impostures verbales : « la préservation des terres agricoles, les circuits courts, les mobilités, l’environnement, le sécuritaire, etc. ».



Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Bien mieux qu’une opposition …