Vente de la « maison Franke » : un bien pour un mal ?

mardi 3 octobre 2017
par  Le réveil des Baous

Les conditions éthiques de la vie démocratique exigent que l’on aille au-delà du mal.

Au-delà de la décision de vendre le bien, la majorité n’a donné aucune garantie solide quant à l’utilisation du produit de la vente de la « maison Franke ». Devant autant de légèreté, nul ne peut s’étonner de notre position.

Politique et moral sont indissociables en démocratie.

Pouvons-nous rester aussi innocents qu’une colombe ?

PDF - 371.5 ko
Cliquez pour télécharger l’article

Cliquez pour zoomer



Commentaires